#sugarfreeseptember le bilan

Je ne suis habituellement pas adeptes des  » challenges », ces défis de courte durées qui vous demandent un effort inhabituel. Parmi les plus farfelus, j’ai pu trouver des lime juice challenge ( sérieusement, il y a des gens qui ne boivent que du jus de citron! Bonjour le bain d’acide dans l’estomac!), des fruits week challenge ( là encore ça devient n’importe quoi), où toutes sortes de conneries que vous allez suivre, et regretter quelques jours après. Il y a des challenges plus cools et plus équilibrés comme le sugar free september. 

Eat-less-sugar.-Youre-sweet-enough-already.Le principe était simple, pendant tout le mois de Septembre, il fallait arrêter le sucre raffiné. Mouhahahhhah, j’ai rigolé au début parce que bon, en tant que lowcarbeuse, ça fait un an et demi qu’aucun grain de sucre n’a passé le seuil de ma porte. J’ai observé les photos des gens qui faisaient le challenge et effectivement, ils n’utilisaient plus de sucre.. par contre, vas-y que jte tartine du sirop d’agave, que je te fais des smoothies aux fruits, que je sucre avec du miel. HELL TO THE NOPE! 

Bon, comme vous le savez, je suis une extrémiste du low carb, j’ai donc décidé de me faire mon propre sugar free september, mais à la manière Tito.

Ca faisait en fait un moment que je m’interrogeais sur ma manière de gérer certains aspects de mon parcours, notamment au niveau des envies de sucre. C’est vrai que le sucre est une drogue et que notre cerveau nous en demande constamment car il se sent heureux quand on lui en donne ( c’est l’explication la plus simple que je peux vous donner, si j’entre dans les détails, on est pas couchés!) C’est pour ça que quand on arrête, on passe par une phase dépressive assez intense, accompagnée de maux de têtes à se fracasser le crâne contre les murs. J’ai passé ce cap l’année dernière, ce n’était pas un problème. Ma manière de gérer ces envies, c’est le chocolat. Un carré à la fin du repas et je me sens mieux. Je note que c’est une démarche ultra hypocrite car le chocolat n’est pas nature et s’il soulage notre cerveau, ce n’est pas pour rien. Ca reste un aliment low carb satisfaisant ( si on le prend à 80% minimum), mais ça ne règle en rien ce problème d’addiction.  Je cherchai un moyen de me sevrer à 100%, de faire comprendre à mon putain de cerveau qu’il devait fermer sa gu****, du coup, le challenge est tombé à point nommé!

Il ne s’agissait plus de couper le sucre ( trop facile), mais de couper aussi le goût du sucre, définitivement.

Pour moi qui suit déjà une sociopathe des carbs, ça voulait dire: plus de chocolat, plus de pâtisserie à l’erythritol, plus de fruits. J’ai pris le train en cours de marche et ai commencé la deuxième semaine de Septembre ( et finit hier). Ca a été bien plus facile que ce à quoi je m’attendais. A part à la fin de la première semaine. C’était l’enfer. Sérieusement. J’ai eu envie de manger du chocolat avec une force dont je ne croyais pas mon cerveau capable. Cet enc*** m’a même fait enfiler mon manteau et me diriger vers monoprix, sans que je m’en rende compte. J’ai du faire force de volonté pour lui résister. Je vous jure, je ne sais pas comment j’ai réussi à arriver là o_O .

Pendant tout le mois, ce traitre m’envoyait des messages à la fin de chaque repas. Il me disait:

–  » Hep, pas si vite, c’est pas finit, ne m’abandonne pas avec ce goût salé dans la bouche! »

Et moi je lui répondais:

–   » C’est pas toi qui décide, nananère! »

Enfin bref, un dialogue de sourd qui m’a conduite à compenser. C’est simple, plus de chocolat ok, mais tu vas bouffer de l’amande mon coco, tiens toi prêt!

sugar___oh__honey__honey___by_jellystick-pngDu coup, j’ai passé un mois en entier à manger des amandes, des noix et du fromage. OMG. Je n’ai JAMAIS eu autant envie de manger du fromage de toute ma vie. Ca devient nécessaire à mon alimentation, fromage de brebis, de chèvre, du bleu ( rarement) etc... mon cerveau a fait un échange. Je n’ai plus aucunes envies de sucre, par contre, le fromage est devenu essentiel. Sans déconner, alors que j’écris, je visualise une brique de brebis bien tendre, c’est fou.

Hier soir, j’avais un évènement à fêter, du coup, je me suis fait un mug cake, que j’ai sucré avec de l’erythritol. J’avais peur de retomber dans une spirale infernale, mais mon corps n’en a pas voulu YEAH! Après une bouchée, j’ai recraché le reste ( c’est pas très glamour ok), car mon palais et ma langue étaient en feu. J’avais l’impression qu’on ‘avait brûlé l’intérieur de la bouche. La première bouchée que j’ai avalé m’a fait l’impression de lave en fusion dans  ma gorge et j’ai eu du mal à déglutir. Ce matin encore, j’ai l’impression que les papilles gustatives sur ma langue sont fâchées après moi. Vous vous rendez compte de la quantité de fromage que je vais devoir manger pour les satisfaire? XD Quand à mon cerveau, il n’était pas plus heureux en mangeant ce mug cake que quand j’ai reçu les impots locaux.

En bref, super challenge pendant lequel j’ai appris plein de choses sur moi même. Inutile de vous dire que même si le chocolat et les fruits étaient occasionnels avant, en les coupants, j’ai perdu 2 kg ( Ce n’était pas le but, mais c’est appréciable lol), que ne compte pas reprendre. Mon cerveau et moi nous sommes réconciliés et même si concrètement j’ai échangé une addiction contre une autre, je suis- pour l’instant- ravie d’être débarrassée du sucre pour toujours! 

 

xoxo Tito

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « #sugarfreeseptember le bilan »

  1. superbe article dans lequel je me reconnais bien surtout dans la conversation avec mon cerveau ! à ce propos j’ai lu il y a qq années un bouquin qui s’appelait « votre cerveau vous fait-il grossir ? » qui m’a bien parlé aussi ! bon je suis loin d’en être à ton niveau puisque je recommence pour la 28ème fois une tentative de LCHF mais je suis optimiste, à chaque fois c’est la bonne ! et les recettes journalières sont précieuses pour ça ! bonne journée !

    J'aime

    1. Coucou Fabienne 😉 Merci pour tout, ça fait plaisir de savoir qu’on est pas seule à avoir ces problèmes de cerveau sociopathe XD
      Le livre a l’air pas mal du tout, je vais essayer de voir si je le trouve sur amazon.
      Bon courage pour ton parcours, si jamais tu as besoin de conseils, oú si tu veux en donner aussi, n’hésites pas. Plus on est de fous, plus on progresse 😉
      Aurélie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s